Président Dalia Grybauskaitė

Derniers discours

Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė à l’occasion du Jour de l’Etat sur la Place S. Daukanto
06/07/2019
Communication annuelle de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė
11/06/2019
Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė pour commémorer les 15 ans de l'adhésion de la Lituanie à l'OTAN et le 70e anniversaire de l'Alliance
30/03/2019
Toast de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė lors de la soirée officielle en l’honneur de la Présidente de la Géorgie
07/03/2019
Toast de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė au dîner solennel lors de la visite d’État en Pologne
21/02/2019
Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė à la cérémonie de lever des drapeaux des trois Etats baltes sur la Place Simonas Daukantas
16/02/2019
Allocution de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė à l’occasion des deux ans de la présence renforcée avancée de l’OTAN en Lituanie
04/02/2019
Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė à la commémoration du centenaire de l’armée lituanienne
24/11/2018
Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė aux débats généraux de l’Assemblée générale des Nations unies
27/09/2018
Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė à l’occasion de la visite du Pape François
22/09/2018

Discours de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė lors de la rencontre au plus haut niveau sur les questions de la sûreté et de la sécurité nucléaires

23/09/2011

Monsieur le Secrétaire Général,

Chers collègues,

Mesdames et Messieurs,

Je souhaiterais exprimer toute ma gratitude au Secrétaire Général Ban Ki-moon pour son initiative à attirer l'attention de la communauté internationale sur une question de la plus haute importance - la sûreté nucléaire internationale. Le 25ème anniversaire de l'accident de la centrale de Tchernobyl et d'autres incidents nous rappellent que la question de la sûreté nucléaire et de la sécurité nucléaire doit être rediscutée en détail et être évaluée au plus haut niveau international. Tant la centrale nucléaire de Fukushima que celle de Tchernobyl nous démontrent que des accidents, peu probables, peuvent se produire en provoquant des impacts transfrontaliers. Par conséquent, c'est aujourd'hui qu'il faut prendre les décisions nécessaires afin, à l'avenir, d'éviter ou de limiter de semblables accidents.

Nous devons tous - les États, les Nations Unies, l'Union européenne, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA)- tirer une leçon de tous les accidents nucléaires qui se sont produits. Nous devons porter une grande responsabilité et entreprendre des actions concrètes afin d'assurer un fondement juridique solide à la réglementation relative à la sûreté nucléaire. En mars 2011, le Conseil européen a invité la communauté européenne et la communauté internationale à entériner les normes les plus strictes de sûreté nucléaire pour les centrales déjà existantes ou futures. Le Directeur Général de l'AIEA, M.Amano, a préparé le Rapport et le Plan d'Action sur la sûreté nucléaire, qui vient être adopté lors de la Conférence Générale de l'AIEA à Vienne. Nous soutenons totalement ces initiatives, mais il faut en réaliser davantage.

Les accidents nucléaires ne respectent pas les frontières, tous les Etats doivent donc assumer leur part de responsabilité en matière de sécurité de leurs populations, mais aussi des populations d'autres pays, lors de la mise en oeuvre de projets d'énergie nucléaire. Des consultations ouvertes et honnêtes avec tous les pays potentiellement affectés, des solutions constructives aux controverses transnationales, une transparence totale et le partage d'information doivent constituer une norme universelle. Et si les actes juridiques internationaux sont nécessaires pour la garantir, il est indispensable de les adopter.

Une attention particulière doit être accordée à la sécurité des chantiers de construction. Il n'est pas question de discuter de nouveaux projets nucléaires sans une évaluation exhaustive de la sûreté sismique et des impacts sur l'environnement (y compris les évolutions géologiques, de l'ingénierie et géotechniques). Le lancement des stress-tests sur les centrales nucléaires existantes ou en projet de construction ainsi que sur les chantiers de construction et sur les technologies appropriées, doit devenir une procédure de routine.

En outre, il ne faut pas oublier que même les meilleures technologies dépendent du facteur humain. Les investissements à l'exploitation des centrales nucléaires et à la formation du personnel de maintenance technique sont indispensables dans le développement de nouvelles technologies afin de leur assurer un fonctionnement sécurisé.

Toutes ces propositions que je présente sont basées sur l'expérience concrète. Aujourd'hui, au centre de l'Europe, nos voisins développent actuellement les projets de construction de deux nouvelles centrales nucléaires sans même avoir évalué les impacts environnementaux et dont les planificateurs n'ont partagé aucune information en la matière. Cela paraît étrange et inquiétant. En outre, ceci soulève une menace non seulement pour la Lituanie mais également pour toute la région. Si nous sommes d'accord que, seuls, les technologies, les sites, la construction et le fonctionnement de la centrale nucléaire ainsi que son démantèlement sécurisé peuvent garantir une vraie sûreté et sécurité nucléaire, j'invite la communauté internationale, en tête l'Agence Internationale d'Energie Atomique, à assurer une adhésion universelle à ces principes. Ceci est la seule et unique voie afin d'éviter de nouveaux accidents nucléaires. Les derniers événements de Fukushima ou de Saint-Pétersbourg nous demandent une attention particulière et impliquent d'entreprendre des actions responsables dans le domaine de l'énergie nucléaire. Un accident nucléaire issu de n'importe quel pays constitue un malheur universel.

Le temps des devises et des déclarations est maintenant passé. Il est temps aujourd'hui d'entreprendre des actions concrètes.

Je vous remercie.

Dalia Grybauskaitė, Président de la République de Lituanie

Mise à jour 2015.04.08 13:04

Précédent