Président Dalia Grybauskaitė

La Lituanie est prête à contribuer à la résolution des questions les plus importantes en matière de sécurité internationale

23/09/2011

Vendredi 23 septembre (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a prononcé un discours lors des débats de la 66ème session de l'Assemblée Générale de l'ONU, dont le thème: «Rôle de la médiation dans la résolution des conflits internationaux». 

En présentant l'expérience de la Lituanie en matière de médiation, la Présidente a souligné qu'au cours des vingt années d'Indépendance, la Lituanie est devenue un membre actif de la communauté internationale. De plus en plus souvent, les fonctions importantes sont confiées à notre pays ainsi que la résolution des problèmes globaux. La Lituanie a déjà présidé la Communauté des Démocraties et l'OSCE; en 2013, elle présidera l'UE.

Au mois de juin de l'année prochaine, la Lituanie présidera l'Assemblée Générale de l'ONU, et en 2013, elle prétendra à un siège de membre non permanent du Conseil de la Sécurité - l'institution la plus puissante de l'ONU, ayant pour responsabilité le maintien de la sécurité internationale. Toutes les grandes décisions concernant la sécurité internationale sont prises par le Conseil de Sécurité de l'ONU, qui se compose de 15 membres, dont 5 membres permanents et 10 membres élus pour un mandat de deux ans.

«Durant ces dernières années, la Lituanie s'est beaucoup investie dans la possibilité de devenir un médiateur dans la résolution des problèmes en matière de sécurité internationale. Nous sommes prêts à assumer une responsabilité globale et à occuper ce statut de membre non permanent auprès du Conseil de la Sécurité pendant la période 2014-2015», a dit la Présidente aux leaders mondiaux.

Selon la Présidente, il est important de renforcer notre capacité à résoudre les crises traditionnelles et à faire face aux nouvelles menaces, telles que la cybercriminalité, les menaces informatiques, nucléaires ou environnementales.

La Présidente a attiré l'attention des leaders mondiaux sur les questions relatives à la sécurité nucléaire et a salué le Plan d'action ambitieux sur la sûreté nucléaire, qui a été ratifié à Vienne lors de la Conférence Générale de l'AIEA «Les tragédies de Tchernobyl et de Fukushima nous engagent à créer une solide base juridique internationale. Aucun compromis ne doit être permis dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires», a souligné la Présidente.

La Présidente a présenté aux leaders mondiaux des propositions de la Lituanie visant à assurer la sécurité nucléaire: appliquer les exigences plus sévères à chaque centrale nucléaire, à son site de construction, aux technologies nucléaires et à la qualification du personnel. Le lancement des stress-tests doit devenir une procédure de routine, et l'information sur les projets nucléaires doit être transparente et accessible au public.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2011.09.23 12:00

Précédent