Président Dalia Grybauskaitė

Les leaders de l’Europe Centrale condamnent le nationalisme

27/05/2011

Vendredi 27 mai (Varsovie). Lors du sommet des dirigeants des pays de l'Europe Centrale, la Présidente Dalia Grybauskaitė a abordé la question du nationalisme, qui augmente de plus en plus, et les problèmes de sûreté nucléaire, qui constituent une menace sérieuse pour le développement économique et démocratique en Europe.

«Plusieurs chefs d'Etat ont abordé le nationalisme combatif, considéré comme l'un des principaux obstacles au développement des relations entre les pays européens. Je les soutiens, car nous pouvons constater que le nationalisme s'exprime même dans les relations entre les pays membres de l'Union européenne. J'ai la conviction que nous devons rechercher en Europe ce qui nous unit, et non ce qui nous sépare. Les leçons de l'histoire et les exemples de conflits prolongés dévoilent très clairement l'impasse politique du nationalisme», a dit la Présidente de la Lituanie à Varsovie.

La Présidente a également évoqué l'isolation énergétique et les problèmes de sûreté de l'énergie nucléaire, en les considérant comme une menace pour la démocratie. La dirigeante lituanienne a invité tous les pays de l'Europe Centrale à se joindre à l'initiative de la Lituanie, qui a été approuvée par l'UE, et qui concerne les tests de sécurité pour toutes les centrales nucléaires, sans prendre en considération leur situation dans l'UE ou dans les territoires des pays voisins, qu'elles soient anciennes ou en cours de construction.


Dans la soirée, la Présidente et les autres participants au Forum de l'Europe Centrale participeront à la rencontre avec le Président des Etats-Unis d'Amérique, Barack Obama.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2011.05.27 17:04

Précédent