Président Dalia Grybauskaitė

Les propositions de la Lituanie pour les leaders mondiaux sur la sécurité internationale

21/09/2011

Mercredi 21 septembre (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė s'est rendue à New York pour participer aux débats de la 66ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies. Le thème pour le débat général de cette année: «Rôle de la médiation dans la résolution des conflits internationaux».

Lors des débats de l'Assemblée Générale de l'ONU, auxquels participent les chefs d'Etat de 193 pays, la Présidente présentera l'expérience accumulée par la Lituanie en matière de médiation et soumettra des propositions sur l'amélioration des normes internationales de sûreté nucléaire. La Présidente exposera ses arguments sur la candidature de la Lituanie à un siège de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU pour le mandat 2014 - 2015.

«Cette année, la Lituanie a présidé avec succès la Communauté des Démocraties, elle préside l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, et nous présiderons l'année prochaine l'Assemblée Générale de l'ONU. Tout cela démontre que la Lituanie est prête à assumer la responsabilité globale et à contribuer d'une manière importante à la sécurité dans le monde entier», a dit la Présidente Dalia Grybauskaitė.

Toutes les grandes décisions concernant la sécurité internationale sont prises par le Conseil de Sécurité de l'ONU, qui se compose de 15 membres, dont 5 membres permanents et 10 membres élus pour un mandat de deux ans. La Lituanie prétendra à un siège de membre non permanent au sein de cette institution internationale pour la période 2014-2015.

Afin de s'assurer du soutien des pays du monde entier, la Présidente participera aux rencontres bilatérales et aux débats non formels avec les chefs d'Etat de plusieurs pays du monde.

Lors d'une réunion de haut niveau sur la sûreté nucléaire, initiée par le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon, la Présidente présentera les propositions de la Lituanie sur le renforcement des normes internationales de sûreté nucléaire et soulèvera également la question sur la sécurité des centrales nucléaires, qui sont actuellement en cours de construction dans le voisinage de l'UE. Selon la Présidente, les exigences les plus strictes en matière de sûreté nucléaire doivent être obligatoirement appliquées dans un cadre universel, et les organisations internationales, telles que l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) doivent exiger l'application de ces normes.

La Présidente de la République participera avec les leaders du monde au déjeuner de travail organisé par le Secrétaire Général de l'ONU.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2011.09.21 07:45

Précédent