Président Dalia Grybauskaitė

L’expérience lituanienne aidera à créer un monde plus démocratique

30/06/2011
Jeudi 30 juin (Vilnius). Lors de la conférence « Les femmes amplificatrices de la démocratie : exemples d'une meilleure pratique », organisée à Vilnius à l'initiative de la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė et de la Présidente finlandaise Tarja Halonen, les 130 femmes les plus célèbres et les plus actives de plus de 40 pays du monde partage leur expérience et leurs idées sur la manière de garantir aux femmes une vie sûre et avec du sens.

La Présidente Dalia Grybauskaitė a souligné que Vilnius est aujourd'hui le centre mondial, où sont présentés les idées, les initiatives, les exemple de bonne pratique, les expériences et les histoires de succès de femmes fortes qui donneront des orientations claires sur la manière de lutter efficacement contre les problèmes et de renforcer le rôle de la femme dans l'institution de la démocratie, et inspireront les femmes du monde à obtenir une éducation et à participer activement en politique, dans le monde des affaires et dans la vie publique.

« Nous ne parlons pas des droits des hommes et des femmes. Nous parlons de la contribution des femmes et de leurs possibilités pour contribuer activement au développement réussie de leur pays et au bien-être des gens. Il y a actuellement dans le monde 12 Présidentes et 12 Premières ministres, cela montre que les femmes occupent de plus en plus souvent des responsabilités même pendant les épreuves économiques et politiques les plus difficiles », a dit la dirigeante lituanienne lors de la conférence de presse commune avec la Présidente finlandaise Tarja Halonen.

Selon la Présidente, la protection des droits des femmes sont d'actualité aussi bien dans les pays en voie de développement que dans les pays occidentaux démocratiques où il y a des lois progressistes. En Lituanie et dans le monde, il existe encore un grand fossé dans la participation des hommes et des femmes dans le processus de prise des décisions et la représentation en politique. Il y a une discrimination en matière de salaires, la violence familiale et les problèmes de santé des femmes.

Selon la chef de l'État, bien que, selon la situation des droits des femmes, la Lituanie soit considérée dans le monde comme un des pays les plus avancés et que ses femmes soient les plus éduquées de l'UE, seul un petit nombre de femmes occupe des postes influents dans le monde des affaires. Les hommes reçoivent un salaire environ 20 % supérieur à celui des femmes. Les études montrent qu'en supprimant la discrimination en matière de salaires le produit intérieur brut augmenterait même de 30 % en Lituanie.
Le Service de presse du Président

Mise à jour 2011.06.30 16:50

Précédent