Président Dalia Grybauskaitė

Priorités

En marche dans le second millénaire de son histoire, la Lituanie vit une période déterminante. Il s'agit d'un point de fracture, où nous avons encore l'opportunité de choisir nous-mêmes, de manière indépendante et honnête, notre destin. 

Cela fait mal, mais je dois le reconnaître : nous sommes aujourd'hui sur la voie du déclin, couverte d'ombres et dominée par une morale à deux visages, une politique immorale et une économie dénaturée. Il s'agit d'un chemin désastreux, menant à la pauvreté morale et économique. 

J'invite à choisir une autre orientation : l'espoir, la probité, la justice, la prospérité. Je m'engage publiquement à aspirer à la transparence dans tous les domaines de la vie publique. Il s'agit d'une disposition essentielle et une condition nécessaire pour que nous chassions les faux-semblants, libérions la politique de l'influence des groupes oligarchiques et instaurions une justice sociale et économique. 

Notre objectif est une société citoyenne respectable, sûre, honnête et riche. 

La voie que je propose est la transparence et la vérité.


Une Lituanie de citoyens pour les citoyens de Lituanie

Créer une Lituanie citoyenne : un État transparent, dans lequel les gens aient confiance en eux et croient dans leur pays. Ancrer une véritable démocratie, dans laquelle ce serait les citoyens qui décideraient en votant de la destinée du pays et non pas l'argent des factions oligarchiques.

  • Le citoyen est le maître de l'État de plein droit. Il soutient et contrôle le pouvoir, un pouvoir qui le sert et lui rend des comptes.
  • L'intérêt de la société est l'unique fil conducteur des institutions publiques et la mesure de toutes les décisions.
  • Une transparence inconditionnelle des institutions publiques est une condition nécessaire pour contrôler efficacement le pouvoir. La publicité et la franchise des décisions du pouvoir sont un barrage aux transactions oligarchiques et aux schémas de corruption, une réponse au symptôme d'impunité de leurs acteurs et la seule façon de garantir le droit des citoyens de connaître, évaluer et décider de manière indépendante.
  • L'achèvement du processus de lustration est la voie pour enfin se libérer des ombres du passé. Ce n'est qu'ainsi que nous dissiperons l'atmosphère de méfiance et de suspicion et que nous instaurerons la confiance des gens dans la société, les institutions publiques et leurs concitoyens.

Un pays sûr : sans violence et sans peur

Créer un État, dans lequel un sentiment de sécurité et de confiance remplacerait l'incertitude, l'inquiétude et la peur. Vivre dans son pays sans peur, fièrement et dignement est un droit incontesté de l'homme.

  • La sécurité est le premier devoir de l'État envers le citoyen.
  • Une pleine sécurité pour une vie entière: physique, morale, économique, sociale et écologique.
  • Les normes les plus strictes de publicité et de transparence pour les institutionsresponsables de la sécurité de l'État et des citoyens. Les exigences de moralité et de professionnalisme les plus élevées pour les fonctionnaires qui y travaillent.
  • Les structures en charge de la sécurité de l'État et des citoyens doivent être dépolitisées. Leurs fonctionnaires sont protégés d'une ingérence infondée des politiques et de l'influence des groupes oligarchiques sur leur activité.

Un État : une justice égale pour tous et tout un chacun

Prendre sur-le-champ des mesures et aspirer à de réels changement afin que soit rétabli la confiance des gens dans les tribunaux, les structures judiciaires et les services opérationnels. Un État est fort tant que la population croit en sa justice.

  • L'intérêt de la société est l'unique repère pour les législateurs. Aucune loi ne peut dresser l'intérêt d'un groupe au-dessus du bien-être de la société. Si cela arrive, les auteurs et les commanditaires doivent être découverts et nommés. Leur responsabilité est inévitable.
  • La loi est la seule mesure pour l'évaluation de l'action ou de l'inaction. Elle doit être appliquer uniformément à tous. L'égalité déclarée de tous les citoyens devant la loi doit devenir une réalité sans aucune exception.
  • La transparence, la publicité et l'ouverture sont des principes angulaires fondamentaux qui aideront à renouveler le système judiciaire et restaurer la confiance des citoyens dans la justice.

L'objectif économique de l'État est le bien-être des gens

La crise économique est un test et une opportunité. Nous devons concentrer l'expérience et la sagesse, et entreprendre une transformation fondamentale des relations économiques. Ce n'est qu'ainsi que nous supporterons les défis de cette difficile période et poserons des fondements pour un développement économique stable.

  • L'objectif de l'action économique de l'État est l'intérêt général de la société, le bien-être des citoyens et la sécurité économique. Aucune décision économique ne peut être légitimée si son utilité pour les gens et l'État n'est pas prouvée.
  • La transparence des décisions économiques est la seule manière de restaurer des relations économiques justes. Uniquement par la transparence nous ne ferons barrage à la corruption, défendrons un monde des affaires honnête et les consommateurs du dictat des actions oligarchiques.
  • La démonopolisation de l'économie est la voie vers des relations économiques civilisées. Une concurrence honnête est une riposte à la cupidité et une extorsion carnassière des monopoles.
  • La révision de la stratégie énergétique et une transformation du système sont un pas vers le renforcement de l'indépendance énergétique, économique et politique du pays. Il s'agit d'une réponse à l'appauvrissement des consommateurs et l'arbitraire des monopoles.
  • La modernisation de l'économie, l'encouragement pour les nouvelles technologies: un investissement fiable dans le progrès économique et la compétitivité du pays.
  • Les exigences en matière de gestion des finances de l'État : stabilité, discipline, contrôle, responsabilité. Chaque litas de l'État doit être investi de sorte qu'il apporte le plus grand profit au pays. Il faut répondre de chaque litas dépensé. La responsabilité pour l'utilisation imprudente de l'argent est inévitable.

La solidarité sociale est l'unité et la force du peuple

La justice sociale et la solidarité sont la mesure de la moralité et la sagesse d'une société, la pierre angulaire de sa force. Nous devons protéger cette valeur, garant de la survie de la nation.

  • Une société solidaire sans personnes rejetées. La fracture sociale est un défaut honteux de la société. L'objectif de l'État est de garantir une sécurité sociale à tous.
  • La possibilité de gagner sa vie pour les actifs. Des conditions favorables à la création d'emploi sont une priorité de l'État. Les gens ont le droit à un droit sûr et équitablement rémunéré, et au bien-être dans leur pays.
  • Une assistance respectueuse pour ceux qui ne peuvent pas travailler et ceux qui ont mérité un repos par leur travail honnête. Il doit être concentré et orienté pour atteindre ceux qui en ont le plus besoin.
  • Un système santé fiable est le cœur de la solidarité sociale. La valeur la plus importante d'une société est l'homme, et le bien le plus cher de l'homme la santé. C'est pourquoi, même dans un contexte difficile, une aide efficace en cas de maladie doit être garantie à chacun.
  • L'accessibilité d'une éducation de qualité est le signe de la solidarité d'une société. Ni la situation matérielle, ni les problèmes de santé ne doivent devenir un obstacle. Chacun a le droit d'apprendre. Le devoir de l'État est d'instruire tout le monde.
  • Une société solidaire est une préoccupation responsable pour les générations futures.L'accessibilité et la qualité de l'éducation est un moteur du progrès d'un pays. La protection de l'environnement est un devoir envers les futurs citoyens.

La politique étrangère est le reflet des objectifs nationaux et un outil pour les atteindre 

La priorité la plus importante de la politique étrangère est la représentation de l'intérêt national de la Lituanie. Le changement le plus nécessaire est la restauration d'un équilibre.

  • Une politique étrangère juste est la poursuite de la politique intérieure, la projection des intérêts de la société dans l'espace international. L'énergie diplomatique doit être concentrée sur une représentation continue des objectifs nationaux dans les organisations internationales et dans le monde.
  • Le respect de soi, une construction rationnelle, l'efficacité et le respect sont les pierres angulaires de la politique étrangère.
  • L'équilibre géographique et politique est une revendication obligatoire pour une politique étrangère, fondée sur les valeurs de la démocratie moderne. Aspirant à un leadership à l'Est, nous devons devenir plus actif, plus efficace et plus professionnel en Occident. Nous devons trouver des alliés fiables ans l'UE, où sont adoptées des décisions importantes pour la Lituanie.

Mise à jour 2015.01.05 12:28